Invasion Radio TV

Des Patients de l’Hôpital Sanatorium Contraints à Fuir les Violences des Gangs Armés

Des Patients de l’Hôpital Sanatorium Contraints à Fuir les Violences des Gangs Armés

Environ une centaine de patients qui étaient hospitalisés à l’Hôpital Sanatorium, situé dans les hauteurs du Morne l’Hôpital, se retrouvent aujourd’hui dispersés dans les rues de Port-au-Prince malgré les risques élevés de contamination au sein de la population.

Selon le Dr Jean Ardrouin Ester Louis Charles, qui dirigeait cet hôpital, ces patients ont été contraints de fuir leur lieu de traitement en raison de la violence exercée par les gangs armés qui ont pris le contrôle de cette zone de Port-au-Prince.

Le directeur de l’hôpital exprime sa préoccupation et sa gratitude que le bon nombre de ces patients puissent désormais se trouver parmi la population dans les camps d’hébergement, améliorant ainsi le risque de propagation de la tuberculose.

Le Dr Charles a mis en garde contre le développement potentiel d’une résistance aux traitements médicaux car ces patients s’ils ne sont pas rapidement retrouvés et remis sous médicaments, ce qui serait une situation catastrophique.

Pour remédier à cette situation, le médecin lance désormais une campagne de sensibilisation à travers les espaces d’hébergement de Port-au-Prince. Il appelle les patients à se rendre à la Direction de Santé de l’Ouest à Turgeau afin de poursuivre leur traitement en attendant les mesures nécessaires pour résoudre cette situation délicate. Cette crise souligne une fois de plus les défis auxquels est confrontée la société haïtienne en raison de l’insécurité et de la violence des gangs armés.

invasionradiotv

invasionradiotv